De l'eau dans son vin

La version originale, le Spritz Veneziano, était un cocktail italien à base de vin généralement servi comme apéritif dans le nord-est de l'Italie. Il faut remonter au 19e siècle, à l'époque où la Vénétie faisait partie de l'empire autrichien pour retrouver son "ancêtre" basé sur le spritzer (qui se traduit par "pétillant") autrichien, une boisson composée d'une proportion égale de vin blanc et d'eau gazeuse. En Vénétie, les soldats et autres expatriés de l'empire des Habsbourg - habitués aux rieslings et Grüners sucrés - étaient dépassés par l'offre de vins de la région, qu'ils trouvaient trop forts. C'est pourquoi ils demandaient qu'on y ajoute de l'eau pour les rendre plus digestes. Le Spritz original - du mousseux blanc ou du vin rouge allongé d'eau douce - était né.

Des bulles et de l'amertume

La boisson a connu sa première évolution au début des années 1900 avec l'introduction de l'eau gazeuse, ce qui a ouvert la voie au Spritz à base de vin non pétillant. À partir de là, le cocktail a pris une dimension glamour et séduit également les dames de la noblesse autrichienne. Il a fallu attendre les années 20 pour que quelqu'un ait l'idée géniale d'y ajouter une liqueur d'apéritif au goût amer. Campari, Select, Cynar, Vermouth... Toutes les associations sont possibles, mais la variante à l'Aperol reste la plus populaire. Après sept ans d'expérimentation, les frères Barbieri de Padoue ont lancé cette liqueur en 1919 lors d'une foire. La recette originale à base d'oranges et d'un mélange top secret d'herbes et de plantes n'a pas bougé d'un iota depuis un siècle.

Futurisme

En plus de sa couleur orange unique et de sa bouteille art nouveau, l'Aperol doit son succès aux frères Barbieri qui, en hommes d'affaires inventifs, ont très vite décidé d'investir dans la publicité. Les premières affiches publicitaires ont fait leur apparition dans les bars pour attirer l'attention des amateurs de sport sur cette boisson qui a su se faire apprécier pour son faible degré d'alcool. Dans les années 30, une campagne publicitaire a ciblé le public féminin. Toutefois, la liqueur n'a connu de véritable envol qu'après la Seconde Guerre mondiale. Talia Baiocchi, co-auteure du livre Spritz : Italy's Most Iconic Aperitivo Cocktail voit ce cocktail comme une confirmation de l'identité italienne à l'ère du fascisme. Selon elle, le futurisme - un mouvement artistique et culturel qui met l'accent sur le patriotisme - a poussé les Italiens à créer ce cocktail pour exprimer leurs valeurs. Et même si cette période est révolue depuis longtemps, l'Aperol Spritz continue de symboliser ces mêmes principes italiens : "C'est lui qui est le plus souvent associé à la fin de la journée de travail dans la culture italienne et célèbre l'importance de la détente. Il assure la transition entre deux journées", indique Talia Baiocchi.

Cette année, Aperol a soufflé ses cent bougies à coups notamment d'un gigantesque Happy Hour et de centaines d'invités sur la place Saint-Marc à Venise. En Italie, "Lo Spritz" est devenu synonyme d'apéritif. Le Spritz et les apéritifs figurent au premier plan dans la communication internationale de la marque Aperol.

11%

Pour les Italiens, le Spritz représente un moment à partager entre amis, une manière agréable de terminer la journée. Tout le monde aimerait regarder le soleil se coucher sur Venise en sirotant un Spritz aux côtés de charmants amis italiens mais outre cette ambiance de vacances qui lui colle à la peau, comment expliquer la popularité du Spritz sur les terrasses belges ? Premièrement, boire du Spritz, c'est boire responsable car vous ne courrez aucun risque de tomber de votre chaise après un verre (ou plus). L'Aperol affiche une teneur en alcool de seulement 11% (contre 25% pour le Campari). Tout comme le Prosecco d'ailleurs. Deux ingrédients qui font de l'Aperol Spritz une boisson légèrement alcoolisée, en phase avec le mouvement récent en faveur d'une consommation d'alcool plus responsable. Si vous voulez tout savoir, le Prosecco est un vin (pétillant ou non) élaboré à partir de raisins du cépage Glera, et produit en Vénétie et dans le Frioul-Vénétie Julienne. En plus du Spritz Veneziano, il est l'ingrédient principal du Bellini, un autre cocktail de la région. Il tire son nom d'un petit village des environs de Trieste d'où le cépage et le vin seraient originaires. En 2011, Aperol a lancé une version prête à servir, titrant seulement 8% d'alcool et présentée dans une bouteille photogénique. Ajoutez-y un tas de glaçons et une rondelle d'orange, et l'apéro est joué !

Sa couleur orange le rend instagrammable à souhait © iStock

Passage au bar

L'apéritif s'inscrit aussi parfaitement dans la tendance des plats à partager. Vous retrouvez vos amis pour un bacaro - l'ancien nom vénitien pour désigner un arrêt rapide dans un bar qui offre un choix de petites entrées/bouchées apéritives à partager.

La présence de l'Aperol sur la liste officielle de l'association internationale des bartenders (IBA) est un autre facteur de son succès. L'IBA a ajouté en 2011 le Spritz Veneziano à sa liste des cocktails les plus en vue et les plus souvent préparés par les barmen professionnels du monde entier. Et l'intérêt croissant pour des cocktails de qualité n'a certainement pas freiné cet engouement pour le Spritz. Last but not least : ce cocktail est particulièrement adapté à Instragram, le réseau sur lequel sa jolie couleur orangée contraste parfaitement avec le décor azur de votre #poollife ou le vert vif de votre #avocadotoast. #tchintchin.

Une petite soif ?

Pour préparer un Spritz Veneziano, versez 6 cl de Prosecco, 4 cl d'Aperol et un trait d'eau pétillante dans un verre vintage rempli de glaçons et mélangez délicatement. Agrémentez d'une tranche d'orange et servez on the rocks.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Traduction : virginie·dupont·sprl