Dans une société où les pizzas arrivent plus vite que la police, être zen et manger sain relève du défi. Situé dans la périphérie bruxelloise, et à une bonne heure de Liège et d'Anvers, Dôme se dresse au coeur d'une nature généreuse. Soutenus par un comité scientifique et entouré d'une équipe pluridisciplinaire, Isabelle Manneback et Fabrice Enthoven ont développé un projet humaniste en fusionnant savoirs ancestraux et recherches récentes, notamment en épigénétique, neurosciences et physique quantique. Le tout agrémenté du pouvoir prodigieux de l'eau chauffée à 35 degrés dans un lieu aménagé sur quatre niveaux et un dédale de couloirs. Ajoutez à cela la cuisine relevée et radieuse de Julien Van Den Neste et vous obtenez un lieu paisible et gourmand.

Aqua Dôme

Dôme propose notamment des massages relaxants et des soins énergétiques, mais aussi des rituels de beauté et des pratiques de yoga (du rire). Élément central du lieu, l'eau invite à la reconnexion à soi. Aqua Dôme libère toutes les tensions, qu'elles soient morales ou physiques. Cette séance individuelle commence par une simple discussion avec l'expert prénommé Jaime. Vêtus d'un maillot de bain et d'un peignoir, nous sommes agréablement installés au bord du bassin. Ensuite, nous pénétrons dans l'eau. Jaime me "manipule", comme s'il m'apprenait à nager. Après m'avoir souhaité "bon voyage", il exerce des mouvements de va-et-vient, tout en m'éloignant et me ramenant vers lui. Sans jamais me lâcher tout à fait. Dans l'eau, je me sens en sécurité. Dans ses bras, la pudeur a cessé d'être un obstacle. Je me surprends à me laisser aller. À prendre la position du foetus et à me blottir contre lui, ma tête sur son épaule pendant une heure trente que je ne vois pas passer. Une expérience étonnante qui n'a absolument rien à envier à un massage classique.

Le bassin de Dôme © Dôme

Le traitement se termine comme il avait commencé, par une douce conversation. Nous débriefons à mi-voix cette belle parenthèse qui bat tous les records d'apaisement. Ses effets bénéfiques sur le corps sont nombreux. Personnellement, je me sens directement rassérénée et rassurée. Les jours qui suivent, mon hyperactivité a diminué. Je suis d'excellente humeur et plus sûre de moi. Et ce soir-là, une chose est certaine : je me suis endormie comme un bébé.

Cuisine nature

Après avoir fait ses armes à L'Écailler du Palais Royal et La Villa Lorraine, puis tenu les fourneaux au Jour de Fête boulevard Anspach, le chef Julien Van Den Neste (41 ans) a pris la clé des champs pour s'installer à l'orée de la Forêt de Soignes.

Originaires de Liège, nous avons bien fait chauffer les pneus de la Polo avant de faire crisser les graviers du parking de Dôme. Dès le seuil franchi, nous pénétrons dans l'atmosphère zen de la boutique, où se mêlent bijoux, cosmétiques et objets de décoration écoresponsables.

Au détour d'un petit couloir, nous découvrons la salle du restaurant plutôt fréquentée pour un mardi soir. Après avoir cherché des yeux le spot parfait, nous choisissons un coin douillet où nous attabler. Nous sommes séduits par le décor à la fois simple et chaleureux fait de bois, de liège et d'argile. Sous les tentacules des luminaires, nous étanchons notre soif de confidences.

Le décor à la fois simple et chaleureux du restaurant © Dôme

Pour apaiser l'autre soif, bien réelle, l'apéritif maison - un crémant bio parfumé au sirop de gingembre - tape dans le mille. Les rires fusent dans ce cadre enchanteur et nous en viendrions presque à oublier de passer commande. La carte est courte, et affiche des plats aux ingrédients de saison, locaux et/ou bios. Il y en a pour tous les estomacs. Du sans gluten au sans lactose en passant par le végétarien. Le tout servi dans des assiettes à partager en mode food sharing qui titille les racines hispaniques de mon ami amateur de tapas.

Nos musts du soir ? Le poulpe à la plancha, accompagné de riz complet parfumé au chorizo et la stracciatella garnie au gel de concombre, tous deux savamment exécutés et assaisonnés afin de mettre en valeur la qualité des produits. Les maîtres-mots sont la sobriété et l'authenticité dans une atmosphère de lâcher-prise et d'enchantement.

Finir en douceur

Je ne suis pas une grande amatrice de desserts, mais j'apprécie l'accord agréable créé par un fond de verre de vin rouge et quelques bouchées d'un plaisir sucré. Le pinot noir choisi pour accompagner les plats fait merveille avec les pêches et framboises au miel à l'orange sur ricotta pour lesquelles nous craquons littéralement.

Un café serré s'impose pour entreprendre le trajet du retour et évoquer ces multiples voies qui mènent au bien-être.