2009. Au hasard de leurs déambulations dans les rues de Liège, Jean-François Bodson (34 ans) et Sébastien de Ville de Goyet (35 ans) rêvent d'habiller la façade de la cité administrative d'un smiley. Une idée imaginée sur un banc public toute une nuit qui ne verra pas le jour, mais qui sera le moteur de leur démarche. Après une rencontre avec les organisateurs de la Nocturne des Coteaux de la Citadelle, qui invite chaque premier samedi d'octobre les visiteurs à parcourir la Cité ardente et son quartier historique, Jean-François et Sébastien réalisent finalement une fresque lumineuse sur le bâtiment de la ville. C'est là que débute l'aventure DesignWithGenius, comme une réflexion sur l'espace public et le patrimoine architectural. "Dans la foulée, des amis nous passent quelques commandes, cette fois dans le domaine du design. On se met à dessiner du mobilier, d'abord une petite table, puis une tringle et une lampe...", se souvient Jean-François. Mais le duo prend ensuite des chemins séparés. Sébastien commence à travailler chez artau architectures à Malmedy. Quant à Jean-François, il s'en va à Paris pour intégrer les Ateliers Jean Nouvel, où il restera six ans. Malgré la distance, ils restent en contact et se retrouvent de temps en temps pour rêvasser, discuter et dessiner autour d'une bière.

"À mon retour en Belgique", raconte Jean-François, "on prend la décision de travailler ensemble et en janvier 2016, on crée DesignWithGenius (ou DWG, du nom de l'extension de fichier .dwg générée par le logiciel de dessin AutoCAD). L'idée, c'était de proposer aux professionnels et aux particuliers des solutions d'aménagement intérieur créatives et uniques. Le client nous expose son problème, et nous mettons notre sensibilité et notre vision à son service." Fort de compétences pluridisciplinaires, DWG assure la conception, la production et l'installation de ses aménagements, ce qui garantit un niveau de finition très élevé, et pousse très loin le souci du détail jusqu'à la réalisation du packaging de certains produits.

Au sein du duo, chacun accomplit des tâches bien définies. Jean-François intervient dans la phase initiale en contact direct avec le client, puis il explore seul quelques pistes de réflexion. Ensuite, il éveille Sébastien à la problématique et ils réfléchissent ensemble aux solutions qui peuvent être apportées, avant de présenter une esquisse au client. "Après validation, Sébastien prend le relais et se lance dans la production (découpe, ponçage, peinture, assemblage...) conformément aux plans techniques", poursuit Jean-François.

DWG essaie de dégager du temps le vendredi pour développer ses propres projets, en dehors des commandes passées par les clients. "Mais une belle contrainte est parfois plus stimulante qu'une page blanche. À partir d'une demande particulière d'un client, il arrive qu'on conçoive un meuble dont on tombe amoureux. On ne veut plus s'en séparer et on décide alors de l'ajouter à notre catalogue", confient les designers.

Un shop : Jangala, la jungle en ville

Jangala, la jungle en ville © Idrisse Hidara

Derrière la boutique Jangala se cachent des amis de longue date de Jean-François avec qui DWG partage un bureau en Neuvice, charmante rue piétonne au coeur de Liège qui abrite de nombreux artisans. "Pour ce magasin de plantes d'un nouveau genre, on a imaginé un aménagement simple autour d'un comptoir mêlant sapin et MDF gris, et agencé l'espace avec des gabions (casiers constitués d'épais fils de fer tressés, généralement remplis de pierres et utilisés dans les travaux publics) destinés au support des plantes. Nous y présentons également notre lampe Watt_the_meter à connexion USB, conçue à partir d'un double mètre pliant posé sur deux socles en béton, et nos sous-verres réalisés à partir de chutes de bois collées et pressées."

Lampe Watt_the_meter © Idrisse Hidara

Chez un privé : la belle bibliothèque

Pour surprendre Hadrien à l'occasion de son anniversaire, Claire cherchait une idée originale pour organiser, classer et exposer les collections de son compagnon fan de B.D., musique et cinéma. "Nous avons aménagé cette bibliothèque sur différents niveaux, alternant espaces ouverts et fermés. En partie basse, des rangements utiles et efficaces auxquels on peut accéder facilement. Au milieu, une zone ouverte constituée de caissons pour exposer vinyles et livres. Enfin, la partie haute permet de stocker les objets moins souvent utilisés", détaille Jean-François. Cette grande surface de rangements est rythmée par de la couleur et des volumes qui ressortent, ce qui évite qu'on se lasse d'un rayonnage rectiligne et balancé. Un desk flottant au-dessus du radiateur et posé sur le meuble assure le lien entre l'existant et l'intervention proposée par DWG.

Le belle bibliothèque © Idrisse Hidara

Un projet institutionnel : les desks de l'université de Liège

Ici il s'agissait de concevoir deux grands desks pour les étudiants de la faculté des Sciences. Sur la base de certaines contraintes qui lui avaient été exposées, telles que la création d'une bulle pour réviser au calme et la récupération de la vieille feutrine que l'université avait dans ses caves depuis de nombreuses années, DWG a imaginé deux longs bureaux comprenant chacun quatorze postes de travail. Dans le respect de l'architecture existante, les designers ont conservé la structure des poteaux en béton et créé une série de postes simples et minimalistes, avant d'ajouter un patchwork réalisé à partir des chutes de feutrine qui apporte du rythme à l'ensemble.

Les desks de l'université de Liège © Idrisse Hidara

La spécificité des projets de DesignWithGenius repose sur la prise en considération de l'existant. En effet, leurs créations jouent et dialoguent avec les sols et les murs, telles des secondes peaux mobiles et libres. Ou comment le duo synthétise l'influence du Bauhaus en réinterprétant avec rigueur et esthétisme les intérieurs et les espaces.