Al limone : une savoureuse reconversion

11/12/18 à 15:00 - Mise à jour à 17:13

Immersion dans une épicerie-cantine qui séduit, dès le seuil franchi, par l'enthousiasme du propriétaire et la qualité des produits. Ou quand un Liégeois amoureux du Piémont signe une reconversion réussie.

Al limone : une savoureuse reconversion

© Maureen Raway

Situé dans le nord-ouest de l'Italie, au pied des Alpes dominées par le mont Viso (3.841 mètres), le Piémont est une région à double facette. Turin, son chef-lieu et berceau du constructeur automobile Fiat, constitue un centre industriel majeur, tandis que sa partie septentrionale est couverte de terrains agricoles fertiles. À cheval sur les provinces de Coni et d'Asti, les collines des Langhe offrent de superbes panoramas viticoles. Passionné de trekking, François Gonda découvre l'agritourisme piémontais et ses savoureux produits. Alors âgé de 56 ans, il a l'impression d'être arrivé au bout d'un cycle et ressent l'envie, voire le besoin, de mener un projet personnel après une carrière de vingt ans en tant que Facilities Manager au sein d'une compagnie d'assurances. Très vite, sa reconversion s'impose comme une évidence : il sera épicier.

Partager

Le consommateur responsable prend un engagement envers la qualité et les valeurs qu'il choisit de mettre en avant

Ou plus exactement épicier de proximité au travers d'un circuit court qui propose au consommateur un vaste choix, original et renouvelé, de spécialités piémontaises de grande qualité. François considère en effet qu'acheter n'est pas un acte neutre : "Le consommateur responsable milite dans un monde en évolution. Il prend un engagement envers la qualité et les valeurs qu'il choisit de mettre en avant, dans le respect des producteurs et de l'environnement."

Al limone : une savoureuse reconversion

© Maureen Raway

De la théorie à la pratique

Le Piémont propose un large panel de produits, de la truffe blanche au célèbre Barolo, le vin rouge de la commune éponyme, en passant par les noisettes IGP (indication géographique protégée). Le tout à une distance raisonnable de Liège (1.000 kilomètres). L'épicier peut donc se rendre lui-même sur place pour sélectionner ses produits et rencontrer ses partenaires triés sur le volet pour leur savoir-faire artisanal, la qualité et la diversité de leur production, ainsi que leur engagement durable. En regroupant ses victuailles avant de les transporter directement de Boves (IT) vers Liège (BE), il évite les circuits de distribution traditionnels (comprenez : les pertes de temps et d'argent).

Il a fallu huit mois à François pour passer de la théorie à la pratique. L'entrepreneur a bénéficié d'un soutien chez Job'in Liège, qui favorise et accompagne la création d'activités économiques pérennes dans un contexte entrepreneurial caractérisé par une majorité d'entreprises de petite taille. Bénéficiaire du plan Airbag de la Région wallonne, le Liégeois a également reçu une source de financement qui, comme son nom l'indique, fait office de coussin d'air pour amortir la transition vers le statut d'indépendant. En outre, son épicerie baptisée Al limone est estampillée Créashop, un processus comprenant la délimitation d'un périmètre d'action et une stratégie de développement en plus d'une prime à l'installation. Des aides bienvenues car l'une des principales difficultés pointées par François est la trésorerie nécessaire pour constituer un stock. "À l'étranger, je dois souvent payer comptant pour libérer la marchandise", confie-t-il.

"Un Gelato al Limon"

À mi-chemin entre l'épicerie fine et l'espace dégustation, Al limone (un nom choisi en hommage à la chanson de Paolo Conte) propose des produits artisanaux en provenance directe de producteurs piémontais. Riz et pâtes, sauces et tapenades, charcuteries et fromages, miels et confitures, vins, cafés et jus de fruits partagent la vedette dans un espace baigné de lumière par la large vitrine personnalisée par l'artiste liégeoise Pupa. Imaginé par Camille, l'une des trois filles de François et architecte de profession, l'intérieur est élégant grâce aux murs peints en blanc et au mobilier en bois clair. Une table pouvant accueillir 10 personnes en tout et pour tout (Al limone est une épicerie dans laquelle on mange et non l'inverse) invite à la dégustation. Un jeune couple visiblement en train de se régaler y est attablé. "Le jambon tranché sur place a un goût sans pareil", glisse le jeune homme. Au moment de régler l'addition, les cuisiniers en herbe en profitent pour choisir quelques produits qu'ils cuisineront le soir même et demander conseil à l'épicier qui leur répond avec une passion non dissimulée : "Pour réussir un risotto, il faut le remuer régulièrement afin de libérer l'amidon au fil de la cuisson, ce qui permet d'obtenir une texture crémeuse."

Al limone : une savoureuse reconversion

© Maureen Raway

Depuis son ouverture en juin 2017, Al limone est resté fidèle à son concept de base, mais a vu évoluer ses formules. L'e-shop sur lequel misait François au départ est plus devenu un catalogue de produits qu'une boutique en ligne. Depuis peu, le commerce livre aux professionnels, comme le restaurant Mio Posto également situé dans le quartier Grand Léopold en plein renouveau. Des livraisons régulières qui permettent à François d'apporter de l'eau à son moulin et de nouer des contacts informels avec ces (jeunes) entrepreneurs. Leur point commun ? "L'enthousiasme. L'ingrédient secret pour entreprendre et réussir", conclut François.

Nos partenaires