Quelque 1000 militants se sont réunis place d'Espagne à 10H. Selon les syndicats, le peu d'avancées réalisées dans le dossier incombent aux employeurs qui ne se sont pas écartés de leur position de départ en matière de délai de préavis et d'heures de carence. Une délégation restreinte composée de responsables syndicaux se rendra à la FEB (Fédération des Entreprises de Belgique) à 11H pour remettre à ses responsables un "mauvais bulletin" pour leur attitude dans le dossier. Quelque 2000 militants sont attendus à Bruxelles dans le courant de la matinée. (Belga)

Quelque 1000 militants se sont réunis place d'Espagne à 10H. Selon les syndicats, le peu d'avancées réalisées dans le dossier incombent aux employeurs qui ne se sont pas écartés de leur position de départ en matière de délai de préavis et d'heures de carence. Une délégation restreinte composée de responsables syndicaux se rendra à la FEB (Fédération des Entreprises de Belgique) à 11H pour remettre à ses responsables un "mauvais bulletin" pour leur attitude dans le dossier. Quelque 2000 militants sont attendus à Bruxelles dans le courant de la matinée. (Belga)