Selon S&P, la situation du pays "s'est encore détériorée depuis le dernier abaissement en octobre", alors que "la pression financière s'est intensifiée" et que "l'incertitude demeure sur les termes de tout soutien officiel dans l'attente des élections présidentielles en février 2013". (CYA)

Selon S&P, la situation du pays "s'est encore détériorée depuis le dernier abaissement en octobre", alors que "la pression financière s'est intensifiée" et que "l'incertitude demeure sur les termes de tout soutien officiel dans l'attente des élections présidentielles en février 2013". (CYA)