L'heure du rassemblement a été fixée à 7h30, au Mont des Arts à Bruxelles. Vers 8h00, les manifestants se dirigeront vers le cabinet du ministre Magnette où une délégation, composée de cheminots et de représentants des usagers, fera part au ministre de "ses attentes en matière de structure intégrée pour un rail de haute qualité (sécurité, ponctualité, ...)", précise le front commun CSC-Transcom et CSGP-Cheminots dans un communiqué. Dans la foulée, représentants du personnel et cabinet du ministre poursuivront leurs discussions sur le dossier de la réorganisation de la SNCB. La question de la restructuration du groupe a déjà donné lieu à une grève de 24 heures sur le rail, le 3 octobre dernier, et au dépôt d'un préavis d'actions de 48 heures, du jeudi 11 octobre à 22h00 au samedi 13 octobre même heure. Les syndicats ont cependant évoqué une réunion "constructive" vendredi dernier avec Paul Magnette. (VIM)

L'heure du rassemblement a été fixée à 7h30, au Mont des Arts à Bruxelles. Vers 8h00, les manifestants se dirigeront vers le cabinet du ministre Magnette où une délégation, composée de cheminots et de représentants des usagers, fera part au ministre de "ses attentes en matière de structure intégrée pour un rail de haute qualité (sécurité, ponctualité, ...)", précise le front commun CSC-Transcom et CSGP-Cheminots dans un communiqué. Dans la foulée, représentants du personnel et cabinet du ministre poursuivront leurs discussions sur le dossier de la réorganisation de la SNCB. La question de la restructuration du groupe a déjà donné lieu à une grève de 24 heures sur le rail, le 3 octobre dernier, et au dépôt d'un préavis d'actions de 48 heures, du jeudi 11 octobre à 22h00 au samedi 13 octobre même heure. Les syndicats ont cependant évoqué une réunion "constructive" vendredi dernier avec Paul Magnette. (VIM)