L'entrevue a été qualifiée de "constructive" par les syndicats. "Nous avons eu un réel échange sur ce qu'il se passait à Saint-Gobain Glass et sur notre ressenti. Nous avons également fait part de notre anxiété quant à Saint-Gobain Sekurit, spécialisée dans les pare-brises, à la suite de la catastrophe de Ford Genk. Le site d'Auvelais devait réaliser les vitres pour le nouveau modèle Modéo qui devait être produit à Genk", a expliqué José Berlemont, délégué SETCa. Le député-bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto, a également interpellé le Parlement wallon sur la question du verre en Wallonie, proposant la mise en place d'une commission "verre". "Le but est de mettre autour de la table tous les acteurs qui pourraient aider à la reconversion du secteur", a expliqué le délégué SETCa. Un calendrier sera élaboré à partir de mercredi. "L'objectif est de dresser une convention pour le 15 décembre au plus tard. Nous voulons préparer le chômage économique, organiser les secteurs qui seront à l'arrêt et prévoir des formations", a ajouté José Berlemont. (PVO)

L'entrevue a été qualifiée de "constructive" par les syndicats. "Nous avons eu un réel échange sur ce qu'il se passait à Saint-Gobain Glass et sur notre ressenti. Nous avons également fait part de notre anxiété quant à Saint-Gobain Sekurit, spécialisée dans les pare-brises, à la suite de la catastrophe de Ford Genk. Le site d'Auvelais devait réaliser les vitres pour le nouveau modèle Modéo qui devait être produit à Genk", a expliqué José Berlemont, délégué SETCa. Le député-bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto, a également interpellé le Parlement wallon sur la question du verre en Wallonie, proposant la mise en place d'une commission "verre". "Le but est de mettre autour de la table tous les acteurs qui pourraient aider à la reconversion du secteur", a expliqué le délégué SETCa. Un calendrier sera élaboré à partir de mercredi. "L'objectif est de dresser une convention pour le 15 décembre au plus tard. Nous voulons préparer le chômage économique, organiser les secteurs qui seront à l'arrêt et prévoir des formations", a ajouté José Berlemont. (PVO)