L'Agence européenne des médicaments (EMA) a homologué ce médicament, également appelé pertuzumab, pour les patientes atteintes de cancer du sein métastatique, dit HER2-positif, qui n'ont pas encore reçu de traitement en association à Herceptin et au docétaxel, a précisé le groupe dans un communiqué. Ce traitement, associé à Herceptin et à une chimiothérapie, est le premier à prolonger significativement la survie par comparaison au traitement standard précédent associant uniquement Herceptin à une chimiothérapie, affirme le groupe. Roche, le numéro un mondial de l'oncologie, compte notamment sur le Perjeta pour prendre la relève de l'Herceptin, un de ses médicaments-phares dont le brevet expire en 2014. (CLA)

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a homologué ce médicament, également appelé pertuzumab, pour les patientes atteintes de cancer du sein métastatique, dit HER2-positif, qui n'ont pas encore reçu de traitement en association à Herceptin et au docétaxel, a précisé le groupe dans un communiqué. Ce traitement, associé à Herceptin et à une chimiothérapie, est le premier à prolonger significativement la survie par comparaison au traitement standard précédent associant uniquement Herceptin à une chimiothérapie, affirme le groupe. Roche, le numéro un mondial de l'oncologie, compte notamment sur le Perjeta pour prendre la relève de l'Herceptin, un de ses médicaments-phares dont le brevet expire en 2014. (CLA)