"Au cours de la dernière décennie, les investissements étrangers directs en Amérique latine et dans les Caraïbes ont été multipliés par quatre", a relevé dans un communiqué la représentante de la Cepal, Alicia Barcena. La Cepal, un organisme des Nations unies, prévoit toutefois un changement de tendance en termes d'investissements productifs en 2014. La croissance des investissements a été soutenue par une demande intérieure accrue et les prix élevés des matières premières qu'exporte la région, précise le rapport présenté au siège de la Cepal à Santiago. Cependant, ces deux dernières années, le prix des métaux a baissé et la croissance économique a ralenti, de sorte que la Cepal estime "qu'en 2014 les flux d'investissements étrangers directs baisseront légèrement". Le Brésil demeure le premier bénéficiaire d'investissements étrangers directs, avec 64 milliards de dollars en 2013, suivi par le Mexique, avec 38 milliards de dollars. Les flux d'investissements étrangers ont chuté de 29% au Chili, 25% en Argentine et 17% au Pérou, par rapport à l'année précédente. La région Europe reste le premier investisseur en Amérique latine et dans les Caraïbes, tandis que les Etats-Unis sont le plus grand investisseur au niveau individuel. (Belga)

"Au cours de la dernière décennie, les investissements étrangers directs en Amérique latine et dans les Caraïbes ont été multipliés par quatre", a relevé dans un communiqué la représentante de la Cepal, Alicia Barcena. La Cepal, un organisme des Nations unies, prévoit toutefois un changement de tendance en termes d'investissements productifs en 2014. La croissance des investissements a été soutenue par une demande intérieure accrue et les prix élevés des matières premières qu'exporte la région, précise le rapport présenté au siège de la Cepal à Santiago. Cependant, ces deux dernières années, le prix des métaux a baissé et la croissance économique a ralenti, de sorte que la Cepal estime "qu'en 2014 les flux d'investissements étrangers directs baisseront légèrement". Le Brésil demeure le premier bénéficiaire d'investissements étrangers directs, avec 64 milliards de dollars en 2013, suivi par le Mexique, avec 38 milliards de dollars. Les flux d'investissements étrangers ont chuté de 29% au Chili, 25% en Argentine et 17% au Pérou, par rapport à l'année précédente. La région Europe reste le premier investisseur en Amérique latine et dans les Caraïbes, tandis que les Etats-Unis sont le plus grand investisseur au niveau individuel. (Belga)