Peut-on raisonnablement faire payer le spectateur d'une pièce de théâtre au nombre de rires émis ? En Espagne, le Teatre Neu ne s'est pas posé la question et a mis au point un dispositif révolutionnaire avec l'aide de l'agence McCann.

Concrètement, des capteurs de reconnaissance faciale ont été placés en face de chaque siège, reliés à une tablette pour comptabiliser les rires facturés à 30 cents pièce (avec un plafond maximum de 29 euros).

Une puissante arme marketing qui a intrigué les amateurs de comédies espagnoles et qui a surtout dopé la fréquentation du Teatre Neu de 35% en quelques semaines à peine.

F.B.

Peut-on raisonnablement faire payer le spectateur d'une pièce de théâtre au nombre de rires émis ? En Espagne, le Teatre Neu ne s'est pas posé la question et a mis au point un dispositif révolutionnaire avec l'aide de l'agence McCann.Concrètement, des capteurs de reconnaissance faciale ont été placés en face de chaque siège, reliés à une tablette pour comptabiliser les rires facturés à 30 cents pièce (avec un plafond maximum de 29 euros).Une puissante arme marketing qui a intrigué les amateurs de comédies espagnoles et qui a surtout dopé la fréquentation du Teatre Neu de 35% en quelques semaines à peine.F.B.