Alors que les créatifs surfent allègrement sur la vague footballistique de l'Euro, d'autres sont déjà à l'affût des Jeux olympiques de Londres pour affûter leur stratégie publicitaire avec plus ou moins de délicatesse.

Ainsi, la gamme de désodorisants d'intérieur Febreze a carrément réquisitionné quatre lutteurs de l'équipe d'Azerbaïdjan en guise d'égéries pour sa nouvelle campagne. Depuis quelques mois, la marque invite ses consommateurs à tester, les yeux bandés, la qualité de ses produits dans des endroits nauséabonds (appartements miteux, toilettes sales, cuisines dégoûtantes,...) et son nouveau "défi olfactif" s'attaque cette fois aux vestiaires "hyper-testostéronés" des lutteurs azerbaïdjanais.

Frais. Très frais.

Frédéric Brébant

Alors que les créatifs surfent allègrement sur la vague footballistique de l'Euro, d'autres sont déjà à l'affût des Jeux olympiques de Londres pour affûter leur stratégie publicitaire avec plus ou moins de délicatesse.Ainsi, la gamme de désodorisants d'intérieur Febreze a carrément réquisitionné quatre lutteurs de l'équipe d'Azerbaïdjan en guise d'égéries pour sa nouvelle campagne. Depuis quelques mois, la marque invite ses consommateurs à tester, les yeux bandés, la qualité de ses produits dans des endroits nauséabonds (appartements miteux, toilettes sales, cuisines dégoûtantes,...) et son nouveau "défi olfactif" s'attaque cette fois aux vestiaires "hyper-testostéronés" des lutteurs azerbaïdjanais.Frais. Très frais. Frédéric Brébant