En 1976 déjà, Perrier faisait monter la température avec un spot suggestif signé Gainsbourg, où la bouteille verte gonflait à vue d'oeil sous des caresses féminines. Quelque 35 ans plus tard, la célèbre marque remet le couvert de la sensualité débridée avec une première dans le paysage publicitaire ambiant : une campagne évolutive disponible sur YouTube, baptisée "Le Club Perrier".

Cette action présente un film qui change au fil du temps en fonction du nombre de vues. Plus le lien est cliqué, plus le scénario se révèle osé.

L'objectif : inciter les curieux à revenir plusieurs fois pour découvrir l'atmosphère du Club. Pari déjà gagné pour Perrier puisque, en quelques jours, le film affichait près d'un million de vues, pour plus de 4 millions au 17 juin. C'est fou, non ?

F.B.

Pour rappel : la publicité censurée Perrier de 1976 :

Retrouvez Frédéric Brébant chaque jeudi matin vers 9 h 45 dans l'émission "Bonjour quand même" de Jean-Pierre Hautier sur La Première (RTBF radio).

En 1976 déjà, Perrier faisait monter la température avec un spot suggestif signé Gainsbourg, où la bouteille verte gonflait à vue d'oeil sous des caresses féminines. Quelque 35 ans plus tard, la célèbre marque remet le couvert de la sensualité débridée avec une première dans le paysage publicitaire ambiant : une campagne évolutive disponible sur YouTube, baptisée "Le Club Perrier".Cette action présente un film qui change au fil du temps en fonction du nombre de vues. Plus le lien est cliqué, plus le scénario se révèle osé.L'objectif : inciter les curieux à revenir plusieurs fois pour découvrir l'atmosphère du Club. Pari déjà gagné pour Perrier puisque, en quelques jours, le film affichait près d'un million de vues, pour plus de 4 millions au 17 juin. C'est fou, non ?F.B.Pour rappel : la publicité censurée Perrier de 1976 :