Il lui a fallu quatre ans et demi pour y parvenir. A ce million d'abonnés uniquement à l'édition numérique s'ajoutent 1,1 million d'abonnés à l'édition papier ayant également accès aux informations en ligne.

"Nous pensons qu'aucun autre organisme de presse n'est parvenu à atteindre un nombre d'abonnés numériques comme le nôtre, ni des revenus comparables en matière de souscription numérique", a commenté Mark Thompson, PDG de New York Times Company. Le journal s'emploie à se renforcer dans le numérique tandis que la circulation de la version papier et les recettes publicitaires décroissent.

En 2012, le groupe avait indiqué avoir pour la première fois engrangé davantage de chiffre d'affaires grâce à la vente des journaux que grâce à la publicité. Il a par ailleurs annoncé que son bénéfice avait bondi de 78% au deuxième trimestre, par rapport à la même période de l'an dernier, à 16,4 millions de dollars. Ceci grâce à des coûts de fonctionnement plus faibles, tandis que le chiffre d'affaires s'est replié de 1,5% sur un an à 382 millions de dollars.

Il lui a fallu quatre ans et demi pour y parvenir. A ce million d'abonnés uniquement à l'édition numérique s'ajoutent 1,1 million d'abonnés à l'édition papier ayant également accès aux informations en ligne."Nous pensons qu'aucun autre organisme de presse n'est parvenu à atteindre un nombre d'abonnés numériques comme le nôtre, ni des revenus comparables en matière de souscription numérique", a commenté Mark Thompson, PDG de New York Times Company. Le journal s'emploie à se renforcer dans le numérique tandis que la circulation de la version papier et les recettes publicitaires décroissent.En 2012, le groupe avait indiqué avoir pour la première fois engrangé davantage de chiffre d'affaires grâce à la vente des journaux que grâce à la publicité. Il a par ailleurs annoncé que son bénéfice avait bondi de 78% au deuxième trimestre, par rapport à la même période de l'an dernier, à 16,4 millions de dollars. Ceci grâce à des coûts de fonctionnement plus faibles, tandis que le chiffre d'affaires s'est replié de 1,5% sur un an à 382 millions de dollars.