Méchamment secouée par le licenciement de 88 personnes il y a deux semaines à peine, RTL Belgique veut tourner la page des mauvaises nouvelles et s'inscrire désormais dans une dynamique positive. L'ambiance, il est vrai, est plutôt lourde dans les bureaux de l'entreprise audiovisuelle, non seulement plombée par le drame humain de cette restructuration massive, mais aussi touchée par les résultats décevants de l'année 2017. Certes, la filiale belge de RTL Group est toujours performante d'un point de vue financier, mais le dernier bilan a de quoi refroidir les actionnaires. Habituée à un résultat brut moyen de 45 millions d'euros depuis plusieurs années déjà (sur un chiffre d'affaires annuel d'environ 200 millions), RTL Belgique a vu en effet son Ebita chuter de plus de 50 % l'année dernière, le figeant désormais à 21 millions. La faute, principalement, à un marché publicitaire qui s'érode en télévision et aux géants du Net qui volent de plus en plus de temps de consommation aux acteurs traditionnels de l'audiovisuel.
...