Ce chiffre est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

Ce taux était repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10,0%. Il ne cesse de reculer depuis.

Cette baisse continue cependant de cacher de grandes disparités entre les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique.

L'Allemagne (3,9%) ou Malte (4,1%) enregistrent des taux très faibles, tandis que l'Espagne (18,0%) et la Grèce (23,1% en décembre 2016, dernier chiffre disponible) continuent à afficher les taux de chômage les plus élevés de la zone euro.

Le chômage des jeunes reste très élevé dans ces deux pays --45,2% en Grèce, 41,5% en Espagne-- ainsi qu'en Italie (35,2%), alors qu'il n'est que de 6,6% en Allemagne.

Le taux de chômage parmi les 28 pays de l'Union européenne atteint pour sa part 8,0%, soit le taux de plus faible depuis janvier 2009.

Ce chiffre est en baisse dans 26 Etats membres, mais progresse au Danemark (de 6,0% à 6,4%) et en Lituanie (de 8,0% à 8,3%).

En France, il reste inchangé depuis novembre 2016, à 10,0%.

Ce chiffre est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.Ce taux était repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10,0%. Il ne cesse de reculer depuis.Cette baisse continue cependant de cacher de grandes disparités entre les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique.L'Allemagne (3,9%) ou Malte (4,1%) enregistrent des taux très faibles, tandis que l'Espagne (18,0%) et la Grèce (23,1% en décembre 2016, dernier chiffre disponible) continuent à afficher les taux de chômage les plus élevés de la zone euro.Le chômage des jeunes reste très élevé dans ces deux pays --45,2% en Grèce, 41,5% en Espagne-- ainsi qu'en Italie (35,2%), alors qu'il n'est que de 6,6% en Allemagne.Le taux de chômage parmi les 28 pays de l'Union européenne atteint pour sa part 8,0%, soit le taux de plus faible depuis janvier 2009.Ce chiffre est en baisse dans 26 Etats membres, mais progresse au Danemark (de 6,0% à 6,4%) et en Lituanie (de 8,0% à 8,3%).En France, il reste inchangé depuis novembre 2016, à 10,0%.