L'indice s'inscrit à 55,7 en juin, contre 56,8 en mai, son niveau le plus bas depuis cinq mois, a souligné Markit dans un communiqué.

Lorsque le PMI est supérieur à 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se replie s'il est inférieur à ce seuil.

"Sur l'ensemble du deuxième trimestre 2017", la région enregistre cependant "sa plus forte expansion depuis plus de 6 ans", remarque le cabinet.

De plus, en dépit du ralentissement enregistré en juin, "la forte croissance des nouvelles affaires et le niveau élevé de la confiance ont permis au taux de création d'emplois de se maintenir à l'un de ses plus hauts niveaux des 10 dernières années".

Le "léger ralentissement de la croissance" est "à relativiser (...) à l'aune des rythmes élevés observés au cours des derniers mois", a commenté Chris Williamson, économiste chez Markit. "La valeur moyenne de l'indice PMI pour l'ensemble du deuxième trimestre atteint en effet un pic de 6 ans, et affiche un niveau conforme à une accélération de la croissance du PIB de 0,6% au premier trimestre à 0,7%", a-t-il relevé.

L'indice s'inscrit à 55,7 en juin, contre 56,8 en mai, son niveau le plus bas depuis cinq mois, a souligné Markit dans un communiqué. Lorsque le PMI est supérieur à 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se replie s'il est inférieur à ce seuil. "Sur l'ensemble du deuxième trimestre 2017", la région enregistre cependant "sa plus forte expansion depuis plus de 6 ans", remarque le cabinet.De plus, en dépit du ralentissement enregistré en juin, "la forte croissance des nouvelles affaires et le niveau élevé de la confiance ont permis au taux de création d'emplois de se maintenir à l'un de ses plus hauts niveaux des 10 dernières années". Le "léger ralentissement de la croissance" est "à relativiser (...) à l'aune des rythmes élevés observés au cours des derniers mois", a commenté Chris Williamson, économiste chez Markit. "La valeur moyenne de l'indice PMI pour l'ensemble du deuxième trimestre atteint en effet un pic de 6 ans, et affiche un niveau conforme à une accélération de la croissance du PIB de 0,6% au premier trimestre à 0,7%", a-t-il relevé.