Il a reculé de 0,3 point par rapport à août, en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé le département du Travail, alors que la prévision médiane des analystes le donnait stable à 8,1%.

A un mois et un jour de l'élection présidentielle américaine qui opposera le président sortant au représentant du Parti républicain, Mitt Romney, cette nouvelle est pain béni pour la campagne démocrate.

Elle tombe d'autant mieux qu'un des leitmotiv du camp adverse était d'accuser M. Obama d'être responsable du maintient d'un chômage supérieur à 8% depuis le mois ayant suivi son entrée à la Maison Blanche.

avec belga
Les chiffres du ministère apportent néanmoins de l'eau au moulin des républicains puisqu'ils indiquent que les créations d'emploi nettes dans le pays ont baissé de 20% par rapport à août, pour s'établir en septembre à 114.000.

C'est inférieur à la prévision médiane des analystes (120.000), mais le gouvernement a revu en hausse de 36% son estimation des embauches des deux mois précédents.

"En 2012, les créations nettes d'emplois ont atteint en moyenne 146.000 postes par mois, contre 153.000 en 2011", indique le ministère dans un communiqué.

Il a reculé de 0,3 point par rapport à août, en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé le département du Travail, alors que la prévision médiane des analystes le donnait stable à 8,1%. A un mois et un jour de l'élection présidentielle américaine qui opposera le président sortant au représentant du Parti républicain, Mitt Romney, cette nouvelle est pain béni pour la campagne démocrate. Elle tombe d'autant mieux qu'un des leitmotiv du camp adverse était d'accuser M. Obama d'être responsable du maintient d'un chômage supérieur à 8% depuis le mois ayant suivi son entrée à la Maison Blanche. avec belga Les chiffres du ministère apportent néanmoins de l'eau au moulin des républicains puisqu'ils indiquent que les créations d'emploi nettes dans le pays ont baissé de 20% par rapport à août, pour s'établir en septembre à 114.000. C'est inférieur à la prévision médiane des analystes (120.000), mais le gouvernement a revu en hausse de 36% son estimation des embauches des deux mois précédents. "En 2012, les créations nettes d'emplois ont atteint en moyenne 146.000 postes par mois, contre 153.000 en 2011", indique le ministère dans un communiqué.