Cette action, organisée en dehors de tout encadrement des organisations syndicales, avait pour objectif de sensibiliser le Premier ministre sur le mal-être des agents de la fonction publique et sur le démantèlement du service proposé à la population. Les agents sont conscients qu'une diversification s'impose mais elle doit être pensée, selon eux, en termes de personnel, d'outils et d'organisation.

Ils dénoncent également dans ce courrier les profits à court terme redistribués sous forme de dividende aux actionnaires, une pratique qui démotive le personnel qui revendique le maintien d'une culture d'entreprise qui se transmet de génération en génération. Les agents rappellent d'ailleurs que ce service se traduit par le retour de clients mécontents de la concurrence. "Ils reviennent chez nous après l'avoir testée mais elle n'a pas le même sens du respect de la clientèle."

La délégation d'agents a également énoncé une série de revendications qui étaient sur la table des négociations et qui a provoqué, à la suite de l'échec des négociations entre direction et syndicats, un mouvement d'ampleur nationale qui s'est traduit par une grève de près de deux semaines.

Cette action, organisée en dehors de tout encadrement des organisations syndicales, avait pour objectif de sensibiliser le Premier ministre sur le mal-être des agents de la fonction publique et sur le démantèlement du service proposé à la population. Les agents sont conscients qu'une diversification s'impose mais elle doit être pensée, selon eux, en termes de personnel, d'outils et d'organisation. Ils dénoncent également dans ce courrier les profits à court terme redistribués sous forme de dividende aux actionnaires, une pratique qui démotive le personnel qui revendique le maintien d'une culture d'entreprise qui se transmet de génération en génération. Les agents rappellent d'ailleurs que ce service se traduit par le retour de clients mécontents de la concurrence. "Ils reviennent chez nous après l'avoir testée mais elle n'a pas le même sens du respect de la clientèle." La délégation d'agents a également énoncé une série de revendications qui étaient sur la table des négociations et qui a provoqué, à la suite de l'échec des négociations entre direction et syndicats, un mouvement d'ampleur nationale qui s'est traduit par une grève de près de deux semaines.