Pour le secteur privé, un saut d'index correspond à une baisse des coûts salariaux de 1,3 milliard d'euros en 2015, et jusqu'à 2,6 milliards d'euros en 2019. Le saut d'index aurait également les faveurs des entités fédérées, car les traitements des fonctionnaires ne seraient pas indexés non plus.

C'est l'Etat fédéral qui paiera la facture. Les traitements des fonctionnaires fédéraux ne seront vraisemblablement pas indexés non plus, mais ce saut d'index entraînera une baisse des recettes pour la sécurité sociale.

Le saut d'index ne sera mis en oeuvre que si les revenus du capital livrent un effort similaire, écrit le Belang van Limburg lundi.

Pour le secteur privé, un saut d'index correspond à une baisse des coûts salariaux de 1,3 milliard d'euros en 2015, et jusqu'à 2,6 milliards d'euros en 2019. Le saut d'index aurait également les faveurs des entités fédérées, car les traitements des fonctionnaires ne seraient pas indexés non plus. C'est l'Etat fédéral qui paiera la facture. Les traitements des fonctionnaires fédéraux ne seront vraisemblablement pas indexés non plus, mais ce saut d'index entraînera une baisse des recettes pour la sécurité sociale. Le saut d'index ne sera mis en oeuvre que si les revenus du capital livrent un effort similaire, écrit le Belang van Limburg lundi.