"Des montants massifs d'argent de Chine et d'ailleurs dans le monde affluent aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité, d'investissement et de taux d'intérêt!" s'est exclamé le président sur Twitter.

"Nous sommes dans une position très forte. Les entreprises aussi viennent aux USA en grand nombre. C'est magnifique à voir", a-t-il ajouté, au lendemain de sérieuses secousses sur les marchés financiers qui ont vu les trois principaux indices de Wall Street afficher leur plus forte chute de l'année.

C'est le premier commentaire indirect du locataire de la Maison Blanche sur ces soubresauts. Le président, qui brigue un second mandat, voit les indices boursiers comme un bon indicateur du succès de sa politique économique et de ses chances d'être réélu.

M. Trump prend le contrepried de sa position habituelle, lui qui dénonce les principaux partenaires commerciaux de l'Amérique -à commencer par la Chine et la zone euro- de laisser chuter leur monnaie par rapport au dollar pour rendre leurs produits plus attractifs aux Etats-Unis.

Des taux d'intérêts plus élevés permettent en général d'attirer les capitaux qui sont ainsi mieux rémunérés.

La tempête boursière de lundi, qui semble s'être calmée en Asie et en Europe en attendant une ouverture probablement en hausse aux Etats-Unis, a été déclenchée par la Chine qui a laissé filer le yuan à son plus bas niveau en 11 ans après que M. Trump ait annoncé la semaine dernière qu'il allait imposer, le 1er septembre, 10% de taxes sur les 300 milliards de produits chinois qui ne sont pas encore taxés.