En tant que 45è président des Etats-Unis, Trump n'a pas raté son entrée, mais bien ses débuts. Dans son premier bref discours en tant que président élu, Trump mettait encore le focus sur les investissements publics favorisant la croissance. Ensuite, les premières actions politiques ont été empreintes de protectionnisme plutôt effrayant. Le mur que Trump désire construire entre les Etats-Unis et le Mexique est symbolique de la vision mondiale étroite de Trump. Il retire les prises des traités de libre échange, notamment avec le Japon et l'Australie, désire renégocier l'ALÉNA (Accord de libre-échange nord-américain), fustige la Chine pour manipulation des cours de change, rêve de taxes supplémentaires sur les importations et introduit une interdiction de voyager à partir de sept pays islamiques. Ce n'est probablement qu'une étape intermédiaire.
...