Interrogé sur cette possibilité, le président des Etats-Unis a répondu: "j'ai entendu cela aussi", les Chinois "voudraient rouvrir les discussions commerciales pour avoir un accord plus favorable à leurs intérêts".

"Non, je ne suis pas intéressé", "pas du tout", "voyons d'abord s'ils respectent l'accord qu'ils ont signé", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Les négociateurs des deux grandes puissances se sont engagés vendredi, lors d'un entretien téléphonique, à mettre en oeuvre leur accord "de phase une" signé en janvier après presque deux années de guerre commerciale à coups de taxe douanières punitives.

Aux termes de cet accord, l'administration Trump s'est engagée à surseoir à toute nouvelle hausse de droits de douane.

Les Chinois de leur côté ont promis d'accroître de 200 milliards de dollars sur deux ans leurs achats de produits américains par rapport au niveau de 2017.

Mais la pandémie de nouveau coronavirus, apparue fin 2019 en Chine, a depuis envenimé les tensions entre Washington et Pékin.

L'administration Trump accuse les autorités chinoises d'avoir tardé à alerter le monde sur l'épidémie, et d'en avoir dissimulé l'ampleur. Et donc d'être "responsables" de sa propagation planétaire, de la mort de centaines de milliers de personnes, et de l'actuelle crise économique sans précédent.

Pire, le président américain et son secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, soupçonnent désormais ouvertement Pékin d'avoir caché un accident de laboratoire à Wuhan qui aurait été à l'origine de la pandémie.

Interrogé sur cette possibilité, le président des Etats-Unis a répondu: "j'ai entendu cela aussi", les Chinois "voudraient rouvrir les discussions commerciales pour avoir un accord plus favorable à leurs intérêts"."Non, je ne suis pas intéressé", "pas du tout", "voyons d'abord s'ils respectent l'accord qu'ils ont signé", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.Les négociateurs des deux grandes puissances se sont engagés vendredi, lors d'un entretien téléphonique, à mettre en oeuvre leur accord "de phase une" signé en janvier après presque deux années de guerre commerciale à coups de taxe douanières punitives.Aux termes de cet accord, l'administration Trump s'est engagée à surseoir à toute nouvelle hausse de droits de douane.Les Chinois de leur côté ont promis d'accroître de 200 milliards de dollars sur deux ans leurs achats de produits américains par rapport au niveau de 2017.Mais la pandémie de nouveau coronavirus, apparue fin 2019 en Chine, a depuis envenimé les tensions entre Washington et Pékin.L'administration Trump accuse les autorités chinoises d'avoir tardé à alerter le monde sur l'épidémie, et d'en avoir dissimulé l'ampleur. Et donc d'être "responsables" de sa propagation planétaire, de la mort de centaines de milliers de personnes, et de l'actuelle crise économique sans précédent.Pire, le président américain et son secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, soupçonnent désormais ouvertement Pékin d'avoir caché un accident de laboratoire à Wuhan qui aurait été à l'origine de la pandémie.