Dans les pays développés, ce sont 160 millions d'adultes (22%) qui "n'ont pas les qualifications nécessaires pour postuler à un emploi ou lire un journal", déplore le rapport.

En 2015, peu de pays pourront atteindre les six objectifs de "l'Education pour tous" (EPT) fixés en 2000 à Dakar par 164 pays, "malgré des progrès importants dans certaines régions", prévoit le 10ème rapport annuel de suivi de ce programme.

Les progrès dans la scolarisation ont été certes "très rapides dans la première décennie de 2000, notamment grâce à l'Inde et à l'Afrique subsaharienne".

Mais depuis deux ans, on constate une stagnation avec 61 millions d'enfants (9%) qui ne vont pas à l'école, contre 108 millions (16%) en 1998, a souligné lors d'une conférence de presse François Leclercq, chargé de recherche de l'équipe du rapport.

De nos jours, il faut "parvenir au moins jusqu'au premier cycle de l'enseignement secondaire pour maîtriser les compétences nécessaires à l'obtention d'un emploi décent", relève l'Unesco.

Or 250 millions d'enfants en âge d'être scolarisés en primaire (soit 39% des enfants), qu'ils aillent à l'école ou pas, "ne savent actuellement ni lire ni écrire", tandis que 71 millions d'adolescents (18% des adolescents) ne suivent pas les cours du secondaire et n'ont pas les "compétences indispensables pour accéder à l'emploi".

L'Unesco regrette regrette "un manque criant" de structures leur donnant "une seconde chance".

Trends.be, avec Belga

Dans les pays développés, ce sont 160 millions d'adultes (22%) qui "n'ont pas les qualifications nécessaires pour postuler à un emploi ou lire un journal", déplore le rapport. En 2015, peu de pays pourront atteindre les six objectifs de "l'Education pour tous" (EPT) fixés en 2000 à Dakar par 164 pays, "malgré des progrès importants dans certaines régions", prévoit le 10ème rapport annuel de suivi de ce programme. Les progrès dans la scolarisation ont été certes "très rapides dans la première décennie de 2000, notamment grâce à l'Inde et à l'Afrique subsaharienne". Mais depuis deux ans, on constate une stagnation avec 61 millions d'enfants (9%) qui ne vont pas à l'école, contre 108 millions (16%) en 1998, a souligné lors d'une conférence de presse François Leclercq, chargé de recherche de l'équipe du rapport. De nos jours, il faut "parvenir au moins jusqu'au premier cycle de l'enseignement secondaire pour maîtriser les compétences nécessaires à l'obtention d'un emploi décent", relève l'Unesco. Or 250 millions d'enfants en âge d'être scolarisés en primaire (soit 39% des enfants), qu'ils aillent à l'école ou pas, "ne savent actuellement ni lire ni écrire", tandis que 71 millions d'adolescents (18% des adolescents) ne suivent pas les cours du secondaire et n'ont pas les "compétences indispensables pour accéder à l'emploi". L'Unesco regrette regrette "un manque criant" de structures leur donnant "une seconde chance". Trends.be, avec Belga