La FGTB plaide ainsi pour la mise en oeuvre d'un "pacte d'investissement socio-climatique" axé sur l'emploi, la formation et les nouvelles technologies.

Le syndicat insiste également sur l'importance de transports en commun accessibles et de qualité. "Or cette accessibilité s'est détériorée à cause des coupes drastiques réalisées dans nos transports en commun. En outre, des possibilités de transports alternatives, le télétravail ou encore l'élaboration de plans de mobilité d'entreprises sont autant de possibilités qui doivent être creusées. Ces solutions devront reposer sur un dialogue social fort", souligne la FGTB dans un communiqué.

L'organisation syndicale réclame en outre une autre fiscalité basée sur le principe selon lequel "les plus gros pollueurs doivent être les plus gros payeurs". La FGTB rappelle au passage sa revendication d'un abaissement, à court terme, à 6% de la TVA sur l'électricité et la mise en place, à moyen terme, d'une "taxe carbone".

Enfin, le syndicat estime qu'une transition juste et durable ne se fera pas sans concertation et "l'adoption de CCT (conventions collectives de travail, NDLR)-innovantes au niveau sectoriel".