Selon S&P, "le cadre institutionnel belge s'est stabilisé et l'adoption de la sixième réforme de l'État laisse présager une prévisibilité et une efficacité accrues des politiques publiques. Cela ouvre également la voie à une accélération des réformes en faveur de la croissance économique à moyen terme."

L'agence de notation souligne en outre que "la réforme du financement des entités fédérées semble également favorable à la consolidation budgétaire à moyen terme, notamment concernant le financement des retraites".

"En raison des mesures prises pour soutenir la croissance, la réduction des déficits publics devrait être moins rapide que ne le prévoit le Programme de Stabilité. Toutefois, nous pensons que le déficit budgétaire belge restera inférieur à la moyenne européenne", poursuit S&P, qui pointe enfin le renforcement global du secteur bancaire.

Selon S&P, "le cadre institutionnel belge s'est stabilisé et l'adoption de la sixième réforme de l'État laisse présager une prévisibilité et une efficacité accrues des politiques publiques. Cela ouvre également la voie à une accélération des réformes en faveur de la croissance économique à moyen terme." L'agence de notation souligne en outre que "la réforme du financement des entités fédérées semble également favorable à la consolidation budgétaire à moyen terme, notamment concernant le financement des retraites". "En raison des mesures prises pour soutenir la croissance, la réduction des déficits publics devrait être moins rapide que ne le prévoit le Programme de Stabilité. Toutefois, nous pensons que le déficit budgétaire belge restera inférieur à la moyenne européenne", poursuit S&P, qui pointe enfin le renforcement global du secteur bancaire.