"Cette situation ne fait que renforcer notre opinion que Ryanair ne respecte rien: ni ses travailleurs, ni les législations qu'elle bafoue en toute impunité, ni les clients qu'elle va laisser en plein désarroi en annulant leur vol à la dernière minute", souligne le syndicat. Ce dernier est persuadé que Ryanair "va monter les passagers contre les travailleurs en créant des tensions entre eux ce vendredi 28 septembre".

C'est "totalement irresponsable et nous demandons à chaque autorité compétente d'y faire attention. Nous leur demandons d'appeler la compagnie à prendre ses responsabilités face à cette situation, dans l'intérêt de tous. Nous leur demandons également d'être attentives aux manigances irrégulières que Ryanair va sans doute essayer de faire pour casser cette grève inévitable, en transférant, par exemple, de manière illégale du personnel d'autres bases", ajoute le syndicat.

La grève du 28 septembre est une initiative du personnel de cabine de cinq pays européens: la Belgique, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et le Portugal. La semaine passée, les pilotes opérant en Belgique ont aussi lancé un appel à la grève. Ils ont été rejoints mardi par leurs collègues néerlandais.

"Cette situation ne fait que renforcer notre opinion que Ryanair ne respecte rien: ni ses travailleurs, ni les législations qu'elle bafoue en toute impunité, ni les clients qu'elle va laisser en plein désarroi en annulant leur vol à la dernière minute", souligne le syndicat. Ce dernier est persuadé que Ryanair "va monter les passagers contre les travailleurs en créant des tensions entre eux ce vendredi 28 septembre". C'est "totalement irresponsable et nous demandons à chaque autorité compétente d'y faire attention. Nous leur demandons d'appeler la compagnie à prendre ses responsabilités face à cette situation, dans l'intérêt de tous. Nous leur demandons également d'être attentives aux manigances irrégulières que Ryanair va sans doute essayer de faire pour casser cette grève inévitable, en transférant, par exemple, de manière illégale du personnel d'autres bases", ajoute le syndicat. La grève du 28 septembre est une initiative du personnel de cabine de cinq pays européens: la Belgique, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et le Portugal. La semaine passée, les pilotes opérant en Belgique ont aussi lancé un appel à la grève. Ils ont été rejoints mardi par leurs collègues néerlandais.