Même si notre pays n'a pas à rougir du niveau des dépenses publiques par élève, sur le terrain, on tire souvent la langue face aux budgets étriqués avec lesquels il faut fonctionner, particulièrement lorsqu'il en va de construire ou de rénover des bâtiments scolaires. Aussi, la demande était-elle forte de voir le taux de TVA appliqué aux écoles passer du taux normal (21 %) au taux réduit (6 %), celui-là même qui est appliqué aux particuliers qui rénovent une habitation de plus de 10 ans, ainsi qu'aux biens dits de première néc...