"J'en ai marre." Voici les premiers mots d'un texte surprenant rédigé par Johan Van Overtveldt (N-VA), ministre des Finances, et publié sur son site web fin septembre. Le ministre en avait plus qu'assez de voir l'opposition, et même les partis de la coalition gouvernementale, remettre en cause ses capacités de calcul, après qu'il fut constaté que le trou dans le budget n'était pas de 2,4 milliards, comme l'avait estimé le gouvernement fédéral sur la base des estimations du SPF Finances, mais de 4,2 milliards. Il s'en est suivi un véritable tollé politique, donnant même lieu à des spéculations concernant la bonne qualité des relations entre le ministre et Hans D'Hondt, président du Comité de direction du SPF Finances. L'ancien chef de cabinet d'Yves Leterme (CD&V) oeuvrait-il en coulisses contre son ministre de tutelle ? Hans D'Hondt s'explique dans un entretien accordé à Trends-Tendances. "Nous ne faisons pas de rétention d'information, au risque de décevoir les médias qui préféreraient sans doute que ce soit le cas, déclare-t-il. On ne peut à la fois faire partie de l'administration et vouloir faire de la politique. Si tel est le cas, il vaut mieux démissionner et s'inscrire sur les listes électorales."
...