Qui a peur de la norme salariale ?

12/03/19 à 11:20 - Mise à jour à 12:06
Du Trends-Tendances du 07/03/19

Un projet d'accord interprofessionnel prévoit une norme de progression des salaires de 1,1%. Un chiffre à respecter strictement ou une base pour de futures discussions ? Sur cette question, les plus " flexibles " ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

A ma gauche, le ministre socialiste Jean-Claude Marcourt qui invitait la semaine dernière dans nos colonnes à " sortir de ce carcan " de la norme salariale pour " rendre de la liberté de négociation aux interlocuteurs sociaux ". A ma droite, des fédérations patronales qui se réjouissent de l'existence de cette norme, rendue plus stricte depuis 2017, afin de " garantir la compétitivité des entreprises belges ". C'est un peu le monde à l'envers. D'ordinaire, en effet, la gauche réclame des règles pour encadrer la vie économique et sociale, alors que la droite préfère tabler sur la liberté d'action des différents protagonistes. Et comme c'est le monde à l'envers, cela mérite sans doute qu'on s'y attarde.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné