Notre espèce est en réalité bien équipée pour affronter les épreuves. Pour qu'elle soit toujours fidèle au poste en 2020, il faut que nos ancêtres aient survécu à la maladie sans l'aide d'autres traitements que se rouler dans la boue, sans autre médicament que lécher l'écorce du bouleau. Il faut qu'ils se soient défendus contre les loups, les ours des cavernes qui faisaient deux fois notre taille et les tigres à dents de sabre, aux canines longues de 28 cm. Si nous n'avons pas entièrement oublié nos bons réflexes, nous ne sommes donc pas entièrement désarmés. D'autant que notre tradition de solidarité - nous sommes un animal social, avait déjà observé Aristote : zoon politikon - nous permet de combattre l'adversité en nous serrant les cou...