Le but est d'assurer la transition de la fin du moratoire sur les faillites, intervenue ce 31 janvier.

"La réforme de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) permettra d'éviter une vague de faillites importante, mais elle doit être complétée par d'autres mesures de protection", selon le ministre Clarinval (MR).

D'où cette décision de prolonger le moratoire sur le recouvrement judiciaire des cotisations sociales des indépendants dont le secteur est fermé par une mesure prise par une autorité publique (bénéficiaires du double droit passerelle) et des indépendants dont le chiffre d'affaires est impacté de 40% ou plus (bénéficiaires du deuxième pilier du droit passerelle 2021), détaille un communiqué.

Un moratoire général est également annoncé sur le recouvrement des cotisations sociales liées à l'année 2020 et non encore payées.

Les indépendants peuvent reporter leurs cotisations sociales du premier semestre 2021 d'un an, sans majoration, avec maintien des droits sociaux ou obtenir une dispense de ces cotisations 2021 via une procédure de demande simplifiée. En outre, ils pourront demander une réduction du montant de leurs cotisations sociales pour toute l'année 2021.

Ce moratoire restera d'application jusqu'au 31 mars 2021 comme c'est le cas pour le moratoire sur les dettes fiscales et ONSS. A cette date, la situation sera réévaluée afin de voir si une prolongation supplémentaire est nécessaire pour soutenir les indépendants en difficultés.

Le but est d'assurer la transition de la fin du moratoire sur les faillites, intervenue ce 31 janvier. "La réforme de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) permettra d'éviter une vague de faillites importante, mais elle doit être complétée par d'autres mesures de protection", selon le ministre Clarinval (MR). D'où cette décision de prolonger le moratoire sur le recouvrement judiciaire des cotisations sociales des indépendants dont le secteur est fermé par une mesure prise par une autorité publique (bénéficiaires du double droit passerelle) et des indépendants dont le chiffre d'affaires est impacté de 40% ou plus (bénéficiaires du deuxième pilier du droit passerelle 2021), détaille un communiqué. Un moratoire général est également annoncé sur le recouvrement des cotisations sociales liées à l'année 2020 et non encore payées. Les indépendants peuvent reporter leurs cotisations sociales du premier semestre 2021 d'un an, sans majoration, avec maintien des droits sociaux ou obtenir une dispense de ces cotisations 2021 via une procédure de demande simplifiée. En outre, ils pourront demander une réduction du montant de leurs cotisations sociales pour toute l'année 2021. Ce moratoire restera d'application jusqu'au 31 mars 2021 comme c'est le cas pour le moratoire sur les dettes fiscales et ONSS. A cette date, la situation sera réévaluée afin de voir si une prolongation supplémentaire est nécessaire pour soutenir les indépendants en difficultés.