Les raisons de la mauvaise humeur qui règne chez Aviapartner sont un manque d'effectif et de matériel adéquat ainsi qu'une trop faible transparence dans le fonctionnement. Le ras-le-bol étant à son comble, un préavis de grève a été déposé vendredi, en front commun. "Le blocage est total", souligne Michel Gretzer, permanent CSC Transcom.

Les conditions de travail sont apparemment difficiles au sein de cette entreprise, en activité 24 heures sur 24 sur le site de Liege Airport. Celle-ci fournit différents services d'assistance: manutention, traitement du fret, chargement et déchargement des avions...

"Il y a un turn-over incroyable dans le personnel, c'est particulièrement interpellant", estime Michel Gretzer. Une évolution est attendue dans les prochains jours. Dans le cas contraire, le personnel se mettra en grève.

Les raisons de la mauvaise humeur qui règne chez Aviapartner sont un manque d'effectif et de matériel adéquat ainsi qu'une trop faible transparence dans le fonctionnement. Le ras-le-bol étant à son comble, un préavis de grève a été déposé vendredi, en front commun. "Le blocage est total", souligne Michel Gretzer, permanent CSC Transcom. Les conditions de travail sont apparemment difficiles au sein de cette entreprise, en activité 24 heures sur 24 sur le site de Liege Airport. Celle-ci fournit différents services d'assistance: manutention, traitement du fret, chargement et déchargement des avions... "Il y a un turn-over incroyable dans le personnel, c'est particulièrement interpellant", estime Michel Gretzer. Une évolution est attendue dans les prochains jours. Dans le cas contraire, le personnel se mettra en grève.