L'Office flamand de l'emploi (le VDAB) ainsi que les fédérations patronales Voka et Agoria ont décidé de se rendre au Maroc afin de débaucher des jeunes informaticiens. A l'heure actuelle, les entreprises flamandes sont en quête de quelque 4.000 analystes informaticiens, mais seuls 900 demandeurs d'emploi disposent des compétences nécessaires. "Il y a une pénurie gigantesque", se plaignait récemment un responsable du Voka dans les colonnes du Standaard. Une question taraude l'esprit de ceux qui travaillent sur le chômage : pourquoi, alors que le nombre de chômeurs reste élevé (presque 500.000 recensés fin 2018), autant d'emplois restent-ils vacants ?
...