Pendant son troisième mandat présidentiel, entre 2012 et 2018, Poutine est entré au panthéon russe. Avec l'annexion de la Crimée en 2014, il a cessé d'être un président terrestre pour devenir un symbole du retour de la Russie sur la scène mondiale. Sa cote de popularité a dépassé les 80 % et s'est maintenue à ce niveau, malgré une forte récession. Fin 2016, un sondeur du Kremlin a déclaré à The Economist que le président russe était devenu " un leader prométhéen : un demi-dieu, un titan qui a donné le feu au peuple ".
...