Information confirmée ce mercredi dans un communiqué Viapass, l'organisme public qui coordonne et contrôle le prélèvement kilométrique pour les camions de plus de 3,5 tonnes en Belgique. Ce total est en infime augmentation (0,3%) par rapport à l'année précédente (716,9 millions d'euros). Pendant cette même période, les poids lourds soumis à péage (N1/BC, N2 et N3) ont parcouru 5,30 milliards de kilomètres, soit 0,9% de moins que pendant la période correspondante de l'année d'exploitation précédente (5,35 milliards de km), a indiqué Viapass. "Le fait que les péages imputés restent à peu près les mêmes malgré l'indexation des prix est dû à la tendance de verdissement des flottes qui se poursuit. Actuellement, plus de 70% des kilomètres payants parcourus le sont par des poids lourds EUR 6. Ces poids lourds, classés dans la catégorie d'émission la plus propre, sont soumis à une taxe moins élevée que les poids lourds équivalents correspondant à une euro-norme inférieure", a précisé l'association interrégionale.

La diminution d'activités pendant l'année d'exploitation est, selon Viapass, en partie due au déclenchement de la crise du coronavirus qui s'est fortement faite sentir à partir du 18 mars. Dès l'instant où le confinement fut déclaré en Belgique et qu'une importante partie de l'activité économique fut mise à l'arrêt, Viapass a constaté que le nombre de poids lourds soumis à péage circulant sur nos routes a régressé de plus de 25%. Ce recul s'est manifesté de manière analogue tant du côté de sociétés de transport belges que non-belges.

En moyenne en 2019, 146.000 poids lourds ont circulé, chaque jour ouvrable, sur les routes à péage belges, a ajouté l'organisme public. "Il est encore impossible de préjuger, à l'heure actuelle, de l'ampleur qu'aura le Covid-19 sur les résultats de 2020, en termes d'incidence et d'impact, mais le secteur du transport a d'ores et déjà prouvé qu'il est et demeure essentiel dans son rôle d'indispensable maillon de la chaîne logistique", a conclu l'administrateur général de Viapass, Johan Schoups.

Information confirmée ce mercredi dans un communiqué Viapass, l'organisme public qui coordonne et contrôle le prélèvement kilométrique pour les camions de plus de 3,5 tonnes en Belgique. Ce total est en infime augmentation (0,3%) par rapport à l'année précédente (716,9 millions d'euros). Pendant cette même période, les poids lourds soumis à péage (N1/BC, N2 et N3) ont parcouru 5,30 milliards de kilomètres, soit 0,9% de moins que pendant la période correspondante de l'année d'exploitation précédente (5,35 milliards de km), a indiqué Viapass. "Le fait que les péages imputés restent à peu près les mêmes malgré l'indexation des prix est dû à la tendance de verdissement des flottes qui se poursuit. Actuellement, plus de 70% des kilomètres payants parcourus le sont par des poids lourds EUR 6. Ces poids lourds, classés dans la catégorie d'émission la plus propre, sont soumis à une taxe moins élevée que les poids lourds équivalents correspondant à une euro-norme inférieure", a précisé l'association interrégionale. La diminution d'activités pendant l'année d'exploitation est, selon Viapass, en partie due au déclenchement de la crise du coronavirus qui s'est fortement faite sentir à partir du 18 mars. Dès l'instant où le confinement fut déclaré en Belgique et qu'une importante partie de l'activité économique fut mise à l'arrêt, Viapass a constaté que le nombre de poids lourds soumis à péage circulant sur nos routes a régressé de plus de 25%. Ce recul s'est manifesté de manière analogue tant du côté de sociétés de transport belges que non-belges. En moyenne en 2019, 146.000 poids lourds ont circulé, chaque jour ouvrable, sur les routes à péage belges, a ajouté l'organisme public. "Il est encore impossible de préjuger, à l'heure actuelle, de l'ampleur qu'aura le Covid-19 sur les résultats de 2020, en termes d'incidence et d'impact, mais le secteur du transport a d'ores et déjà prouvé qu'il est et demeure essentiel dans son rôle d'indispensable maillon de la chaîne logistique", a conclu l'administrateur général de Viapass, Johan Schoups.