Le gouvernement wallon a approuvé jeudi, en deuxième lecture, la réforme des APE portée par le ministre régional de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet. Les syndicats chrétien et socialiste regrettent la manière donc cette réforme a été préparée et s'inquiètent de l'impact de celle-ci sur l'emploi.

L'objectif de la "concentration syndicale" de ce lundi est de lancer un signal à l'exécutif wallon, et en particulier au ministre mais aussi d'obtenir des réponses aux multiples interrogations soulevées par les travailleurs.

Certains axes routiers de la capitale wallonne sont temporairement déviés par la police et de longues files sont susceptibles de se former sur l'ensemble des grands axes encadrant la ville. La circulation des bus est elle aussi touchée, bien que 90% d'entre eux soient partis sur le route en matinée.