Comme Elia, notre gestionnaire du réseau électrique, l'a fait avec Nemo et Alegro, qui permettent de relier notre pays avec la Grande-Bretagne et l'Alle...

Comme Elia, notre gestionnaire du réseau électrique, l'a fait avec Nemo et Alegro, qui permettent de relier notre pays avec la Grande-Bretagne et l'Allemagne, la Norvège et l'Allemagne viennent d'inaugurer Nordlink, un câble sous-marin de 623 kilomètres et d'une capacité de 1.400 MW. Il s'agit d'un chaînon supplémentaire dans l'interconnexion électrique de tous les Etats membres, un des piliers de la stratégie européenne en vue de la neutralité carbone. Nordlink a pour but de minimiser les effets pervers du renouvelable: l'instabilité de la production dépendante du soleil et du vent. Il va permettre à l'Allemagne de fournir à la Norvège l'excédent de sa production éolienne et à la Norvège de fournir son hydroélectricité si le renouvelable fait défaut.