A en juger par les actualités en 2018, l'année n'a pas été bonne pour l'économie mondiale. Le président Donald Trump a imposé des tarifs douaniers aux alliés des Etats-Unis et déclenché une guerre commerciale - oeil pour oeil, dent pour dent - contre la Chine. Tandis que la Réserve fédérale (Fed) relevait les taux d'intérêt, l'Argentine et la Turquie ont dû faire face à une crise économique ; d'autres marchés émergents dont la dette est libellée en dollar ont été secoués. Le resserrement des conditions monétaires a aplani la courbe des taux, l'écart entre le rendement des obligations à long terme et à court terme, qui devient si souvent négative avant les récessions. La croissance en Chine comme en Europe s'est ralentie. Le Royaume-Uni s'est préparé à un Brexit potentiellement dommageable. Les tensions géopolitiques et des conditions météo extrêmes ont contribué à faire grimper le cours du pétrole au-delà de 80 dollars le baril.
...