L'indice FAO des prix alimentaires, qui suit la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base, a enregistré une légère baisse de 0,8% en avril par rapport à mars, après deux records en mars et en février, a indiqué l'organisation dans un communiqué.

Le recul de l'indice FAO des huiles végétales de 5,7% en avril porte cette baisse, avec des prix qui restent toutefois à un niveau historiquement très élevé en raison d'"incertitudes concernant les disponibilités exportables de l'Indonésie, premier exportateur mondial d'huile de palme", qui a annoncé le blocage de ses exportations.

"Cette légère baisse de l'indice est un soulagement bienvenu, en particulier pour les pays à faible revenu, mais les prix des denrées alimentaires restent proches de leurs récents sommets, reflétant des tensions persistantes sur le marché et posant un défi à la sécurité alimentaire mondiale pour les plus vulnérables", souligne l'économiste en chef de la FAO, Máximo Torero Cullen.

L'indice FAO des prix alimentaires, qui suit la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base, a enregistré une légère baisse de 0,8% en avril par rapport à mars, après deux records en mars et en février, a indiqué l'organisation dans un communiqué.Le recul de l'indice FAO des huiles végétales de 5,7% en avril porte cette baisse, avec des prix qui restent toutefois à un niveau historiquement très élevé en raison d'"incertitudes concernant les disponibilités exportables de l'Indonésie, premier exportateur mondial d'huile de palme", qui a annoncé le blocage de ses exportations. "Cette légère baisse de l'indice est un soulagement bienvenu, en particulier pour les pays à faible revenu, mais les prix des denrées alimentaires restent proches de leurs récents sommets, reflétant des tensions persistantes sur le marché et posant un défi à la sécurité alimentaire mondiale pour les plus vulnérables", souligne l'économiste en chef de la FAO, Máximo Torero Cullen.