"Nous discutons de nouveau, nous nous parlons au téléphone et il y aura probablement des visites. Tout va bien", a souligné Peter Navarro, considéré comme le principal artisan de l'offensive commerciale déclenchée contre la Chine par Donald Trump.

M. Trump et Xi Jinping ont convenu d'une trêve ce week-end et de la reprise des négociations commerciales après un brutal coup d'arrêt des Américains au printemps, alors qu'un accord semblait à portée de main.

Par contre, Huawei est toujours interdit d'installer des équipements pour la 5G aux Etats-Unis même si Donald Trump a autorisé des fabricants américains à vendre des puces au géant chinois des télécoms, a précisé M. Navarro.

Le président chinois Xi Jinping "a demandé qu'on fasse baisser la pression sur Huawei" mais rien n'a changé en ce qui concerne la 5G, a affirmé Peter Navarro sur la chaîne CNBC. L'administration américaine estime que Huawei collabore avec le gouvernement chinois et présente un risque de sécurité.

"Tout ce que nous avons fait c'est d'autoriser la vente à Huawei de puces de faible technicité, qui ne menacent pas la sécurité nationale", a affirmé M. Navarro.