Les CPAS de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre ont envoyé un courrier à tous les parlementaires pour leur demander de bloquer le projet de loi qui devrait être voté cette semaine à la Chambre. "Cette mesure plus stricte poussera encore plus de gens à s'adresser aux CPAS", explique Rudy Coddens, président de l'association des CPAS de Flandre. Cette nouvelle disposition permettrait de pouvoir saisir la totalité des revenus, alors que jusqu'à présent, un minimum vital était laissé aux contrevenants.

Les CPAS craignent donc de voir leurs besoins financiers augmenter de pas moins de 12 millions d'euros. "Pour la énième fois, le fédéral prend des mesures qui ont de lourdes conséquences financières au niveau local pour les CPAS et les communes. C'est inacceptable".

Les CPAS de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre ont envoyé un courrier à tous les parlementaires pour leur demander de bloquer le projet de loi qui devrait être voté cette semaine à la Chambre. "Cette mesure plus stricte poussera encore plus de gens à s'adresser aux CPAS", explique Rudy Coddens, président de l'association des CPAS de Flandre. Cette nouvelle disposition permettrait de pouvoir saisir la totalité des revenus, alors que jusqu'à présent, un minimum vital était laissé aux contrevenants. Les CPAS craignent donc de voir leurs besoins financiers augmenter de pas moins de 12 millions d'euros. "Pour la énième fois, le fédéral prend des mesures qui ont de lourdes conséquences financières au niveau local pour les CPAS et les communes. C'est inacceptable".