Les volumes vendus ont augmenté de 1,5% pour le diesel et de 4,8% pour l'essence, "du jamais vu depuis très longtemps". Les ventes en hausse d'essence s'expliquent par un regain d'intérêt des consommateurs pour les véhicules à essence.

Deux éléments expliquent la progression des ventes de carburants. "D'abord, la baisse des prix des produits pétroliers, qui diminue la frugalité des automobilistes. Et également, des accises plus élevées aux Pays-Bas, qui ont poussé les automobilistes néerlandais à faire le plein de l'autre côté de la frontière", explique L'Echo.

La suppression de l'incitant fiscal pour les biocarburants, entrée en vigueur le 1er juin, est aussi venue doper les recettes d'accises.