Le Setca souligne les inquiétudes et les tensions engendrées par la publication récente de deux arrêtés royaux portant sur la réquisition et la délégation élargie d'actes pris dans le secteur infirmier. "Ils sont une mauvaise réponse à un vrai problème, ils ne sont que l'arbre qui cache la forêt car le vrai problème se sont des années d'austérité et de destruction de la sécurité sociale qui nous ont mis à l'os", explique-t-il.

Le syndicat dénonce également les déclarations "insupportables" de responsables politiques, considérées comme "des insultes" pour les travailleurs du secteur de la santé et de l'aide aux personnes. "Ils sont à bout et en colère. Se faire qualifier de 'déserteurs' et 'd'enfants gâtés' par ces mêmes politiques qui accordent si peu d'importance à leur sort depuis trop longtemps est la goutte d'eau qui fait déborder le vase."

Le Setca réclame un réinvestissement dans le secteur des soins et de l'aide aux personnes, avec des solutions pérennes.

Le préavis de grève couvrira des formes d'actions diverses attendues dans les établissements wallons et bruxellois pour exprimer "ce ras-le-bol", ajoute la secrétaire fédérale Nathalie Lionnet. Un calendrier d'actions doit être mis en place dans les prochains jours.

Vendredi dernier, la CSC Services publics avait également annoncé le dépôt d'un préavis de grève, couvrant les actions prévues du 18 mai au 18 juin dans les institutions de soins publiques (hôpitaux, maisons de repos...) en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Maggie De Block propose de reconvertir des demandeurs d'emploi en infirmier

Maggie De Block, ministre des Affaires sociales, propose de réorienter des demandeurs d'emploi en infirmier gratuitement, rapportent les titres Sudpresse.

Alors qu'environ 180.000 emplois sont menacés, mais qu'il y a aussi une pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur des soins, la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, a préparé une proposition pour répondre à ces deux problématiques: "Nous offrons la possibilité aux personnes qui ont perdu leur emploi pendant la crise du corona de se reconvertir gratuitement en infirmier. Ils reçoivent une compensation pendant qu'ils suivent cette formation de réorientation", explique-t-elle.

Cette proposition vise un élargissement aux demandeurs d'emploi du projet "Formation 600", qui permet aux personnes travaillant dans un hôpital, un collaborateur administratif par exemple, de se reconvertir en infirmier gratuitement. La ministre adresse une lettre aux partenaires sociaux pour développer cette idée.

Cela permettrait une nouvelle arrivée de personnel infirmier, alors qu'il y a en ce moment environ 5.000 offres d'emploi d'infirmier à pourvoir, selon Mme De Block : "Nous ne voulons pas seulement applaudir chaque soir le personnel soignant. Nous voulons aussi ouvrir tant que possible la voie à davantage de main-d'oeuvre sur le terrain", assure-t-elle.

Le Setca souligne les inquiétudes et les tensions engendrées par la publication récente de deux arrêtés royaux portant sur la réquisition et la délégation élargie d'actes pris dans le secteur infirmier. "Ils sont une mauvaise réponse à un vrai problème, ils ne sont que l'arbre qui cache la forêt car le vrai problème se sont des années d'austérité et de destruction de la sécurité sociale qui nous ont mis à l'os", explique-t-il. Le syndicat dénonce également les déclarations "insupportables" de responsables politiques, considérées comme "des insultes" pour les travailleurs du secteur de la santé et de l'aide aux personnes. "Ils sont à bout et en colère. Se faire qualifier de 'déserteurs' et 'd'enfants gâtés' par ces mêmes politiques qui accordent si peu d'importance à leur sort depuis trop longtemps est la goutte d'eau qui fait déborder le vase." Le Setca réclame un réinvestissement dans le secteur des soins et de l'aide aux personnes, avec des solutions pérennes. Le préavis de grève couvrira des formes d'actions diverses attendues dans les établissements wallons et bruxellois pour exprimer "ce ras-le-bol", ajoute la secrétaire fédérale Nathalie Lionnet. Un calendrier d'actions doit être mis en place dans les prochains jours. Vendredi dernier, la CSC Services publics avait également annoncé le dépôt d'un préavis de grève, couvrant les actions prévues du 18 mai au 18 juin dans les institutions de soins publiques (hôpitaux, maisons de repos...) en Fédération Wallonie-Bruxelles.