Le SNI rappelle "son plaidoyer pour une réduction linéaire des charges salariales et espère que les partis, qui tentent actuellement de former un gouvernement fédéral, tiendront parole et feront baisser les charges salariales de manière significative".

"Une réduction générale des charges salariales pour les PME et entrepreneurs reste nécessaire pour rendre la main d'oeuvre plus abordable. Bon nombre de PME réfléchissent à deux fois avant d'engager à cause des coûts de personnel trop élevés. Jusqu'à présent, la réduction des charges salariales reste marginale et rien n'a été pris au niveau structurel pour réduire les charges salariales trop élevées dans notre pays", ajoute encore l'organisation des indépendants.

Le "jour de libération fiscale" correspond à la date à laquelle le salarié cesse de verser des impôts à l'Etat et peut disposer de ses revenus comme bon lui semble. La Belgique reste le pays où la fiscalité sur la main d'oeuvre est la plus élevée au sein de l'Union européenne.