Ce résultat atteste à priori un net regain de la rentabilité des entreprises (hors secteur financier), mais aussi du fait que nombre d'entreprises ont décidé d'augmenter la part de leurs bénéfices reversée à leurs actionnaires. Par ailleurs, certaines entreprises qui versent un dividende intérimaire ont choisi d'anticiper ce versement pour échapper une dernière fois à la hausse du précompte.

En revanche, le niveau des versements d'impôts ont progressé de seulement 0,7%, contre +11% espérés lors de la confection du budget, note le quotidien.

Au total, les recettes fiscales sont 2 milliards en dessous du budget et encore un milliard en dessous des ré-estimations de septembre. Or ces prévisions de septembre ont servi de base à l'élaboration du budget 2012. Cela devrait dès lors générer mécaniquement un trou de 80 millions d'euros cette année.

Trends.be, avec Belga.

Ce résultat atteste à priori un net regain de la rentabilité des entreprises (hors secteur financier), mais aussi du fait que nombre d'entreprises ont décidé d'augmenter la part de leurs bénéfices reversée à leurs actionnaires. Par ailleurs, certaines entreprises qui versent un dividende intérimaire ont choisi d'anticiper ce versement pour échapper une dernière fois à la hausse du précompte. En revanche, le niveau des versements d'impôts ont progressé de seulement 0,7%, contre +11% espérés lors de la confection du budget, note le quotidien. Au total, les recettes fiscales sont 2 milliards en dessous du budget et encore un milliard en dessous des ré-estimations de septembre. Or ces prévisions de septembre ont servi de base à l'élaboration du budget 2012. Cela devrait dès lors générer mécaniquement un trou de 80 millions d'euros cette année. Trends.be, avec Belga.