"Nous avons besoin d'intégrer une autre ligue économique. Nous avons les forces requises pour occuper la cinquième place (mondiale) en matière économique. Et je pense que nous le ferons", a-t-il affirmé lors de sa grande conférence de presse annuelle. La Russie a besoin de réaliser "une percée, nous avons besoin de faire un bond en matière d'innovation technologique. Sans ça, notre pays n'a pas de futur", a-t-il ajouté.

La Russie figure à la 12e place des économies mondiales, selon un récent classement de la Banque mondiale. M. Poutine a souligné que le pays connaissait une croissance de 1,7% sur les 10 derniers mois, prévoyant une hausse de 1,8% sur l'année mais assurant qu'après 2020, la croissance annuelle en Russie atteindrait les 3%. Selon lui, une hausse "mineure" des revenus réels a également eu lieu en Russie après "une longue pause".

Le président russe a estimé le niveau d'inflation "acceptable" dans le pays, tout en prédisant une courte période de hausses des prix en 2019 du fait de la hausse de la TVA prévue l'année prochaine.

Celle-ci sera de 20% à partir du 1er janvier 2019, contre 18% actuellement. Concernant le niveau réel des salaires, leur hausse atteindra environ 7% en Russie en 2018, a-t-il précisé. "Les finances se renforcent, les réserves d'or augmentent", a-t-il ajouté en faisant la liste des indicateurs économiques russes.

"Nous avons besoin d'intégrer une autre ligue économique. Nous avons les forces requises pour occuper la cinquième place (mondiale) en matière économique. Et je pense que nous le ferons", a-t-il affirmé lors de sa grande conférence de presse annuelle. La Russie a besoin de réaliser "une percée, nous avons besoin de faire un bond en matière d'innovation technologique. Sans ça, notre pays n'a pas de futur", a-t-il ajouté. La Russie figure à la 12e place des économies mondiales, selon un récent classement de la Banque mondiale. M. Poutine a souligné que le pays connaissait une croissance de 1,7% sur les 10 derniers mois, prévoyant une hausse de 1,8% sur l'année mais assurant qu'après 2020, la croissance annuelle en Russie atteindrait les 3%. Selon lui, une hausse "mineure" des revenus réels a également eu lieu en Russie après "une longue pause". Le président russe a estimé le niveau d'inflation "acceptable" dans le pays, tout en prédisant une courte période de hausses des prix en 2019 du fait de la hausse de la TVA prévue l'année prochaine. Celle-ci sera de 20% à partir du 1er janvier 2019, contre 18% actuellement. Concernant le niveau réel des salaires, leur hausse atteindra environ 7% en Russie en 2018, a-t-il précisé. "Les finances se renforcent, les réserves d'or augmentent", a-t-il ajouté en faisant la liste des indicateurs économiques russes.