La lecture du texte, intitulé "Pour un libéralisme engagé" fait en revanche douter de la pertinence des deux termes utilisés : malgré l'usage constant du terme "les libéraux", par un parti qui, s'affirmant réformateur, a abandonné depuis longtemps la lettre L dans son cigle, l'affirmation libérale y est plus que terne. Quant à l'engagement, il permet difficilement une différenciation avec les autres partis.
...