En chiffre absolu, cela représente un montant de près de 22,4 milliards d'euros, soit une amélioration de 745 millions d'euros par rapport à 2021 et 1,14 milliard d'euros de mieux que prévu lors de la préparation du budget en octobre. Pour le fédéral (entité I), le rapport estime le déficit structurel à 2,6 % du PIB en 2022, soit une amélioration 14,3 milliards d'euros. Pour les Régions et les communautés (Entité II), l'estimation du déficit est de 1,3 % du PIB, ce qui correspond à un peu moins de 7 milliards d'euros. L'amélioration s'explique en partie par une forte hausse des recettes fiscales de plus de 6,8 milliards, bien que celle-ci soit également compensée par une hausse des dépenses primaires de 3,1 milliards.

En chiffre absolu, cela représente un montant de près de 22,4 milliards d'euros, soit une amélioration de 745 millions d'euros par rapport à 2021 et 1,14 milliard d'euros de mieux que prévu lors de la préparation du budget en octobre. Pour le fédéral (entité I), le rapport estime le déficit structurel à 2,6 % du PIB en 2022, soit une amélioration 14,3 milliards d'euros. Pour les Régions et les communautés (Entité II), l'estimation du déficit est de 1,3 % du PIB, ce qui correspond à un peu moins de 7 milliards d'euros. L'amélioration s'explique en partie par une forte hausse des recettes fiscales de plus de 6,8 milliards, bien que celle-ci soit également compensée par une hausse des dépenses primaires de 3,1 milliards.