"Mon objectif est d'éviter à l'Italie une procédure d'infraction faisant mal à notre pays et qui risque également de faire mal à l'Europe. Je suis en train de mettre au point la proposition que l'Union européenne ne pourra pas ne pas prendre en considération. Elle arrivera dans les prochaines heures", a-t-il déclaré.

La nouvelle mouture du budget italien pourrait impliquer un déficit inférieur au projet précédent, qui avait été rejeté par l'Union, laisse entendre Conte dans l'entretien. Le projet initial du gouvernement populiste de la Grande Botte prévoyait un déficit à 2,4% du PIB, en dehors des clous européens et sévèrement jugé par Bruxelles, inquiète de la dette importante du pays.

L'Italie affiche le ratio d'endettement le plus élevé de la zone euro (131% du PIB) derrière la Grèce.